« DadaVroum est né d’une idée familiale un peu folle ! » – Ninon Moussu

« DadaVroum est né d’une idée familiale un peu folle ! » – Ninon Moussu

1. En quelques mots, qui êtes vous et quel est votre parcours ?

Je suis Ninon, la deuxième d’une fratrie de 3 soeurs avec Lucille et Lila. Nous sommes toutes les 3 cavalières. Ma discipline de prédilection est le CCE, et j’ai même eu la chance de monter sur la 3e marche du podium au championnats de France de Lamotte-Beuvron, en épreuve Poney Elite.
Je vais bientôt avoir 20 ans, j’ai eu un bac S en 2015, et je suis actuellement la présidente de notre start’up familiale.

DadaVroum propose camions et vans à la location

DadaVroum propose camions et vans à la location

2. Parlez nous un peu de DadaVroum, qu’est ce que c’est ? Pour qui ? Depuis quand ?

DadaVroum est né d’une idée familiale, une idée un peu folle suite à une réflexion de nos parents sur le coût de notre sport ! L’une de nous 3 avait dit mais pourquoi ne pas louer le van pour gagner un peu d’argent, et nous n’avions pas trouvé de solution sécurisée pour le faire, contrairement à ce qui existe pour les voitures, les camping-cars et même les bateaux. Comme un pari, nous avons décidé à toute la famille en mars 2016 de nous lancer, en juin 2016 la société était créée et en octobre 2016 les premiers véhicules étaient proposés à la location (vans et camions VL; et bientôt nous rajouterons les ensembles van + véhicule tracteur). Depuis il y a près plus de 1000 utilisateurs inscrits, 75 véhicules à louer dans toute la france et depuis décembre le nombre de demandes de réservation double tous les mois.
DadaVroum s’adresse à tous les cavaliers ou propriétaires de chevaux : s’ils sont équipés d’un véhicule, qu’ils ont en souvent payé cher et dont ils ne se servent pas beaucoup, ils peuvent le rentabiliser en le proposant à la location à ceux qui ne sont pas équipés, mais qui ont un besoin ponctuel ou régulier de déplacement avec leurs chevaux.
DadaVroum a été conçu pour être simple d’utilisation mais tout en proposant des services complets et une vraie sécurité d’utilisation : vérification des profils des utilisateurs, des données des véhicules, publication facile des offres de location et recherche multi-critères des véhicules disponibles, réservation en ligne garantie par CB, contrats-types validés par des avocats et pré-remplis, et surtout une assurance tous risques et une assistance véhicule incluses dans chaque location.

3. Comment-êtes vous arrivée dans le monde du cheval

Je suis arrivée dans le monde du cheval en 2003, j’avais 6 ans, année où du fait du travail de mon père nous ne sommes pas partis en vacances et où ma mère à eu l’idée de nous inscrire pour quelques séances au poney club. Depuis, nous montons toutes les 3, nous avons 3 chevaux et poneys à la maison. On a de la chance car eux 2 ne montent absolument pas.

4. Vous travaillez en famille, comment le gérer au quotidien ?

Mon père a été au chômage pendant un an, et a « profité » de cette période pour nous aider et nous coacher dans ce projet. C’est également avec lui qu’on abordé certains partenaires comme la compagnie d’assurance et la société de développement informatique, c’était plus crédible que de voir arriver 3 jeunes filles. On a tous participé au développement et à la recherche de financement : j’ai par exemple obtenu des aides de la mission locale pour les jeunes et du département du Pas de Calais.
Aujourd’hui, on se partage les tâches, entre la communication, le suivi des développements informatiques, le suivi des locations, les tâches administratives, l’enregistrement des véhicules, la comptabilité, et on réfléchit tous ensemble aux développements futurs… Je m’occupe plus particulièrement de la communication, de tâches administratives et de comptabilité.

Déterminée, Ninon mène de front études, vie de cavalière et vie d'entrepreneuse.

Déterminée, Ninon mène de front études, vie de cavalière et vie d’entrepreneuse.

5. 5. Qu’est ce qu’une femme de cheval pour vous ?

Etre un femme de cheval pour moi, c’est être passionnée par l’animal, par l’équitation, et surtout en 2017, chercher à faire évoluer ce milieu à la fois ancré dans ses traditions et en plein changement vers la modernité.

6. Quels conseils donneriez vous aux jeunes femmes qui veulent concilier passion et vie professionnelle ?
Mes parents nous ont éduquées avec le principe qu’il est important de vivre sa vie avec plaisir, et que le premier critère de choix de son métier devait être celui-là. Si on parle de création d’entreprise, il faut surtout savoir oser. Aujourd’hui, je ne sais pas si DadaVroum sera mon activité professionnelle unique, c’est toujours un pari de développer un start’up et c’est un pari auquel nous croyons tous dans la famille, mais en parallèle je me prépare à la possibilité de devoir faire autre chose, qui sera de toute façon autour du cheval (un plan B en quelque sorte).
Si comme Ninon vous souhaitez participer à la révolution du monde équestre, rejoignez-nous sur Horseee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *